• Accueil
  • > Archives pour février 2017

Archives pour février 2017

Transgrancanaria !!! Animo !!!

Départ Transgrancanaria H-3 !

Nous voilà partis en direction d’Agaete au nord de l’ile. Afin d’éviter le trajet en navette et la longue attente dehors, Manue nous emmène Gaetan et moi, en voiture. Après une petite heure de route, nous voilà arrivés et comme le souligne Manue, nous ne sommes pas très bavards ! Nous sommes déjà dans notre bulle !

Sur la ligne de départ, une sacrée ambiance nous attend. 3 2 1, c’est parti ! Gaetan m’a prévenu, on rentre très rapidement dans le vif du sujet après seulement 1,5 km en ville, direction la grosse montée vers Tamadaba avec plus de 1300 m d+ . Je me sens bien et la température est agréable. La première descente arrive. Un petit crachin la rend technique et glissante. Je ne prends pas de risque car la route est longue. Gaetan me rejoint. Il maîtrise les descentes beaucoup mieux que moi !

Les conditions commencent à se corser. Les températures avoisinent les 0 degré avec toujours ce crachin du nord de l’ile. Je m’équipe de ma veste et de mes gants…rien de trop et pour ne rien changer, des crampes d’estomac arrivent vers le 16 ème kilomètre. L’expérience de l’ultra que je commence à acquérir me permet de ne pas paniquer et de me dire que celà va passer (cf. UTMB !). Je sais que la sister est rentrée dormir un peu (enfin 2 heures !) et qu’elle devrait être là au ravito du 40 ème. Ma course est enfin lancée et je vais beaucoup mieux depuis le 38 ème kilomètre. Néanmoins, je comprend que cet ultra va être très exigeant physiquement. La premiere partie alterne de longues montées avec des descentes techniques glissantes. Je prends un sacré plaisir jusqu’au ravito du 68 ème kilomètre…les jambes sont bien là et le moral est bon ! Arrive la seconde partie avec des successions de montées sèches et des descentes hyper techniques avec des pierres partout ! On prendra tous très cher dans la montée de Cruz de Tejeda jusqu’au ravito du 58 ème. Manue est toujours présente aux différents ravitos. Ses encouragements me font du bien et comme à mon habitude, je ne m’attarde pas aux ravitos et préfère faire quelques pauses sur les montées. Les ravitos d’ailleurs ne me tentent pas, à part quelques morceaux de pastèques ! La chaleur est montée de plusieurs crans, j’enlève gants, veste, manchettes et place à la casquette ! Le ventre commence à refaire des siennes … normal nous arrivons au km 68, j’ai des envies de bouffe impossible à trouver sur les ravitos. Bip bip bip assistance…j’envoie un petit texto à Manue pour faire mes courses : de l’avocat, du fromage blanc et du sirop de fraise ! C’est quand même super confortable d’avoir une assistance ! Bon, elle est en pleine montagne, à la recherche d’essence pour titine, car elle me dit qu’elle ne roule pas au sirop de fraise elle !! Ça me fait bien marrer !

Prochain ravito…j’ai mon sirop de fraise et j’engloutis la salade que Manue me tend (quinoa/avocat/fromage)…elle me dira avant que je mange la dernière bouchée, que c’est celle qu’elle s’était préparée pour son repas … oups ! Je repars requinquée ! Une douleur au dessus du coup de pied commence à se faire sentir, j’essaies de faire abstraction, mais celle-ci devient de plus en plus forte, surtout dans les descentes. J’imagine une tendinite du releveur. Pas grave, comme dit Manue, il faut continuer à avancer … un pas après l’autre. Un petit sms pour lui faire part de cette douleur et pour qu’elle puisse au prochain ravito me masser avec le Perkinsdol. Les paysages sont grandioses et tres variés (jungle d’un coté et montagne version grand canyon de l’autre), je prends d’ailleurs le temps de prendre quelques photos. Ravito du km 82, c’est la base de vie. J’ai le droit à un bon massage mais aussi à un contrôle complet du matériel obligatoire, et avec mon niveau d’espagnol qui frôle le zéro, ça prend un peu de temps. Je suis passée en mode robot, et alterne marche et course en descente car ma jambe me fait s’ouvrir. Forcement, les problèmes gastriques commencent à arriver, ça fait déjà un soixantaine de km que je marche au coca ! Manue me tient au courant de mon classement et pour l’instant je suis largement dans l’objectif fixé de 25 heures et objectif 30 ème féminine (objectif dans le coin de ma petite tête de 24 heures et roadbook donné à Manue pour mon suivi pour être sûr qu’elle soit là, fixé pour une arrivée en 23h35).

A la sortie du ravito de Tunte, un bar propose des glaces. Encore une envie. « Manue, Manue, je veux une glace à l’eau ». Elle hallucine mais j’obtiens ma glace…un pur bonheur ! Arrivée au ravito de Ayagaures, la nuit tombe, on reprend la frontale et les manchettes. Une grande paella me fait de l’oeil … je me suis crue en vacances … mauvaise idée … elle repartira dès la prochaine montée. Manue doit sentir que c’est chaud, et m’envoie un sms après ce ravito pour me dire qu’il ne reste plus que 20 bornes et qu’il faut transformer les idées négatives en choses positives. Juste avant de le lire, je viens une nouvelle fois de vomir tout mon coca, et la lecture de son mail me fait sourire ! Je lui demande si je dois transformer visuellement mon vomi en gateau au chocolat !! La fin est interminable le long d’une rivière asséchée, remplie de gros cailloux. J’alterne toujours marche rapide et course très très lente !!!

Arrivée – 5 km, toujours pas rentrée dans la ville, je m’impatiente … arrivée – 4 km, enfin la ville, les lumières, ca sent bon la délivrance ! Je me remets à courir comme par magie en serrant les dents tellement j’ai mal à ma jambe. Manue m’attends au ravito qui est à 3 km de l’arrivée … on sait toutes les deux que c’est gagné !!! Une arrivée, avec un speaker déchainé, quelle joie de franchir cette ligne en 23h29 ! 20 ème féminine – 3 ème française et 240 ème sur 524 finishers (740 au départ). Manue me dit que Gaetan est à moins d’une heure et on décide de l’attendre pour immortaliser son arrivée ! Il est tout aussi heureux que moi !

Que dire de plus que : J’ADORE L’ULTRA !!! Le lendemain, je suis beaucoup plus cassée que l’UTMB et les descentes se font en marche arrière. Ma jambe a gonflé et rougi … elle est très douloureuse. Direction le médecin dès mardi, car je ne suis pas très optimiste sur le diagnostic.

A bientôt pour de nouvelles aventures !!

(PS : Animo veut dire BON COURAGE…entendu des centaines de fois sur le parcours )

IMG_8238 IMG_8218IMG_8195IMG_8201IMG_8216IMG_8217IMG_8211IMG_8213IMG_8229IMG_8196

TRANSGRANCANARIA J-10 … sous les couleurs d’un nouveau SPONSOR EQUIPEMENTIER !

Dans moins de 10 jours, je m’envolerai vers GRAN CANARIA pour mon premier objectif de la saison.

Changement de programme dans l’organisation du voyage … Nico ayant un empêchement, c’est avec la frangine que je partirai faire cet ultra … un ultra entre filles, ce n’est pas commun !

Mais connaissant son sens de l’orientation, je sens déjà qu’on va bien se marrer ! … enfin, moi, peut-être un peu moins car elle est sensée faire mon assistance !

Tous les voyants sont au vert et j’ai hâte de découvrir cette ile. Les 20 degrés annoncés le jour comme la nuit vont être un vrai booster, après l’entrainement au froid de ces dernières semaines !

Bon, pour la récup … ça devrait aller :

canaria1canaria2canaria3

 

Tout comme Manue, et en concertation, je courrai cette année sous les couleurs de SOBHI SPORT NANTES.

Le dynamisme, l’écoute et l’implication de Ludo et Régis, les gérants, nous ont vraiment motivées ! De vrais passionnés de trail !

Je les remercie encore vivement et espère au mieux représenter SOBHI SPORT NANTES !

sobhi

 

 

Vidéo immersion dans Fire and Ice…Manue, les conditions climatiques du Glazig étaient une mise en bouche !

Image de prévisualisation YouTube

 

Révolution dans ma pratique sportive…je m’attaque à mon alimentation !

Depuis plus de 7 ans que je cours, j’ai structuré ma pratique grace à un coach qui me prépare mes entrainements (Merci encore Fred); j’ai réussi à concilier vie de famille et sport (merci Nico, Keziah, Eleejah) mais il me restait encore une partie bien perfectible que je n’osais jusque là aborder….
L’ALIMENTATION !!!
En effet, ma gourmandise, mes goûts très peu portés vers les légumineux, mes problèmes d’alimentation en course; cela me semblait être un chantier de très grosse envergure !
En ce début d’année, j’ai donc décidé de m’y atteler car l’ultra – course que j’affectionne et vers lequel je vais orienter ma pratique sportive – est d’une exigence extrème en la matière.
Ma perfectibilité dans ce domaine est donc réelle.
J’ai opté pour un suivi de 8 mois avec le nutritionniste Nicolas AUBINEAU afin de retrouver, ou plutôt trouver des pratiques d’alimentation conforme à ma pratique sportive.
On va pas se mentir, les quinze premiers jours sont pour moi une vrai révolution alimentaire avec l’introduction de légumes et féculents journaliers mais surtout….l’arrêt complet des sucreries !!!
Les effets s’en feront sentir je n’en doute pas dans mes prochaines courses.

IMG_7707


Commentaires récents

Visiteurs depuis le 5/12/14


Socoaching |
Unbo45 |
Dimf1 grand prix F1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Badadonf
| Norseman2014
| Chassesousmarinemartietsteph